Vies Volées – Matz & Mayalen Goust

« Mon cœur s’est arrêté. Mon cerveau s’est bloqué. Je crois que même les aiguilles de ma montre ont stoppé net. Mes jambes ont flageolé et j’ai cru que j’allais tombé dans les pommes. C’est la femme de ma vie, c’est tout, mon vieux. »

***

img_0087-1
Titre
: Vies volées
Auteur: Matz & Mayalen Goust
Editeur: Rue de Sèvres
Date de publication : 2018
Prix: 15 euros
(80 pages)

Note: 4/5

1

En Argentine, entre 1976 et 1983 : 500 bébés ont été arrachés à leurs mères puis placés dansdes familles plus ou moins proches du régime, tandis que leurs parents étaient assassinés.Plusieurs années après cette tragédie, les grands-mères de ces enfants se battent pour les retrouver en défilant chaque semaine sur la place de Mai à Buenos Aires. Interpellé par ce drame qui est largement médiatisé, Mario, un jeune homme de 20 ans qui s’interroge sur sa filiation décide d’aller à la rencontre de ses grands-mères accompagné de son ami Santiago.

2

Vies Volées est un très beau roman graphique dans lequel les auteurs abordent un pan de l’histoire de l’Argentine qu’on ne connaît pas tellement : celui des conséquences de la dictatures des années 70/80, lors de laquelle les opposants au régime étaient enlevés et tués. Pire, les femmes enceintes étaient gardées captives jusqu’à l’accouchement, tuées, et leur bébé ensuite donné à des familles partisanes du régime pour qu’ils soient élevés en adhérant à l’idéologie dominante.

Avant de le lire, je ne savais pas du tout qu’il s’était passé ce genre d’événement, des bébés volés et des familles qui cherchent à les retrouver bien des années plus tard. C’est ce qui rend ce roman graphique d’autant plus intéressant et marquant.

L’histoire est traitée à la fois avec douceur et brutalité. Douceur par les couleurs et les personnages qui se cherchent, brutalité par la violence sous-jacente de leur histoire. Les deux personnages principaux, Santiago et Mario, présentent deux aspects différents de cette histoire et forment un parallèle complémentaire.

img_0088-1

Les dessins sont absolument sublimes ! Ils sont travaillés et les couleurs pastels se marient parfaitement avec l’histoire, établissant un contraste avec le sujet abordé.
Le roman regorge de dialogues qui permettent de comprendre tous les enjeux de l’histoire des grand-mères de la place de Mai.

En bref, une lecture instructive et un plaisir pour les yeux !

Merci aux éditions Rue de Sèvres pour cette chouette découverte !

Publicités

8 réflexions sur “Vies Volées – Matz & Mayalen Goust

  1. Pingback: Ma Pile-à-Lire #5 : Romans et BDs – L'Astre et la Plume

  2. Pingback: Bilan Mars |

  3. Pingback: Ils me font envie, vous les avez lus ! #02 – Les miscellanées d'Usva

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s