Chroniques littéraires, Contemporain, Jeunesse

Sauveur & Fils – Marie-Aude Murail

« Quand les gens disent une grosse bêtise, il faut leur répondre par une ENORME bêtise. Peut-être que comme ça, ils comprendront qu’ils sont bêtes ? »

***

41yk6bRVonL
Titre
: Sauveur & Fils
Auteur : Marie-Aude Murail
Editeur : Ecole des loisirs
Date de publication : mars 2017

Note : 5/5

1

Quand on s’appelle Sauveur, comment ne pas se sentir prédisposé à sauver le monde entier ?
Sauveur Saint-Yves, 1,90 mètre pour 80 kg de muscles, voudrait tirer d’affaire Margaux Carré, 14 ans, qui se taillade les bras, Ella Kuypens, 12 ans, qui s’évanouit de frayeur devant sa prof de latin, Cyrille Courtois, 9 ans, qui fait encore pipi au lit, Gabin Poupard, 16 ans, qui joue toute la nuit à World of Warcraft et ne va plus en cours le matin, les trois soeurs Augagneur, 5, 14 et 16 ans, dont la mère vient de se remettre en ménage avec une jeune femme…
Sauveur Saint-Yves est psychologue clinicien.
Mais à toujours s’occuper des problèmes des autres, Sauveur oublie le sien. Pourquoi ne peut-il pas parler à son fils Lazare, 8 ans, de sa maman morte dans un accident ? Pourquoi ne lui a-t-il jamais montré la photo de son mariage ? Et pourquoi y a-t-il un hamster sur la couverture ?

2

Marie-Aude Murail est une auteure qui m’a accompagnée lors de mon adolescence, et c’est toujours un plaisir de découvrir ses romans. Sauveur & Fils, comme les autres, ne déroge pas à la règle : je l’ai adoré, un vrai coup de coeur ! Marie-Aude Murail a un style bien à elle, qui fait que l’on plonge immédiatement, corps et âme dans les histoires qu’elle nous raconte. Ses personnages ont toujours un petit quelque chose qui les fait sortir de l’ordinaire et qui nous le rend encore plus attachants.coup-de-coeur

Dans Sauveur & Fils, on rencontre Sauveur Saint-Yves et son fils Lazare. Je les ai adorés tous les deux, surtout Sauveur. J’ai beaucoup aimé le contraste qu’établit l’auteure entre son statut de psychologue et la définition qu’ont les gens en général de ce genre de personne. Tous sont surpris par l’apparence de Sauveur, qui ne correspond pas à leurs attentes. Plutôt que de découvrir un homme blanc, petit, avec des lunettes comme on se représente souvent les psychologues, ils font face à un géant black à la voix douce. Cette focalisation sur l’apparence de Sauveur revient régulièrement tout au long du roman, dénonçant le racisme qui persiste encore aujourd’hui.

Je l’ai tout de suite aimé, Sauveur. Il est à l’écoute de ses patients, se questionne souvent sur sa pratique, mais surtout, il est doux et posé. Cela se ressent énormément dans sa manière d’être. L’écriture du roman nous permet de suivre ses pensées et ses ressentis. Ce qui m’a le plus marquée dans ce personnage, c’est qu’il est profondément humain. Il s’investit énormément dans son travail, à chercher à comprendre le mieux possible les maux de ses patients. Mais ce dévouement, pour les autres, il ne l’applique pas à son fils, qu’il élève seul depuis le décès de sa femme. Il est très peu présent pour lui, et le délaisse bien souvent pour résoudre les problèmes de ses patients.

Lazare est un petit garçon solitaire, très débrouillard et curieux de la vie. Il écoute en cachette les consultations de son père, et découvre des thématiques un peu violentes pour un enfant de huit ans : scarification, pipi au lit, folie… Je l’ai trouvé très attachant par son caractère intrépide et enthousiaste.

A travers les consultations de Sauveur, Marie-Aude Murail aborde des sujets très actuels aujourd’hui, notamment concernant la phobie scolaire, l’homosexualité ou les familles recomposées. Elle le fait avec beaucoup de délicatesse et de sensibilité, nous forçant à réfléchir sur nos comportements et nos croyances. C’est comme si nous aussi, nous étions en rendez-vous avec un psychologue. Le roman ne fait pas que dépeindre des séances chez le psychologue, Marie-Aude Murail fait également planer un mystère tout droit sorti du passé de Sauveur, qui a vécu en Martinique jusqu’aux trois ans de Lazare. J’ai tout simplement adoré cette lecture, et il me tarde de lire la suite !

Je remercie les éditions Ecole des Loisirs pour l’envoi de ce roman et cette très belle découverte !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s