Chroniques littéraires, Historique, Jeunesse

Esther – Sharon E. McKay

Il n’y avait rien dans son passé qui puisse la réconforter, et rien dans son avenir qui lui donne le moindre espoir. Mais il y avait un maintenant, et pour le moment cela devait lui suffire.”

***

IMG_2313
Titre
: Esther
Auteur : Sharon E. McKay
Editeur : Ecole des loisirs
Date de publication : septembre 2016

Note : 5/5

1

En 1735, Esther Brandeau a quatorze ans. Fille illégitime d’un marchand d’étoffes réputé, elle vit dans un village du sud de la France. Sa famille veut arranger un mariage avec un chiffonnier afin de préserver sa réputation, et Esther s’enfuit. Mais la vie sur les routes est pleine de dangers pour une jeune fille, juive de surcroît. Alors Esther se travestit et elle va vivre plusieurs vies : tour à tour protégée d’une courtisane, boulanger, matelot, elle devra, pour se sauver des périls, changer plusieurs fois d’identité. Portée toujours par l’espoir de retrouver Philippe, un marin qui lui a permis de réchapper d’un naufrage, elle tombe d’un monde dans un autre, et du Vieux Monde dans le Nouveau.

Elle traverse l’océan et arrive à Québec, dans la province de la Nouvelle-France. Mais, à cette époque, la Nouvelle-France est une colonie catholique, et l’entrée en est interdite aux personnes de confession juive. Jusqu’où Esther sera-t-elle prête à aller pour accomplir son destin ?

2


J’ai adoré ce roman, que j’ai lu d’une traite. Les pages se tournaient à toute vitesse tellement j’ai été captivée par l’histoire d’Esther Brandeau, cette héroïne qui brave les conventions de la société du XVIII. Je l’ai trouvée fascinante par son courage et admirable par sa force. Enfermée dans le carcan familial, les attentes des autres, sa condition de femme et sa religion juive, Esther ne rêve que de découvrir ce que le monde a à lui offrir. Mais sa volonté de plaire à sa famille et les conventions sociales sont plus fortes, la jeune femme plie à leurs exigences.

Le naufrage du bateau qui doit l’emmener à Amsterdam est sa planche de salut. Plutôt que de s’apitoyer sur son sort, elle prend sa vie en main et se libère du carcan dans lequel elle était enfermée. Bien sûr, ce n’est pas toujours évident pour la jeune fille. Elle est souvent déchirée entre l’éducation juive qu’elle a reçue et les vérités qu’elle rencontre sur son chemin. Mais ce qui fait sa force, c’est qu’elle ne se laisse pas aveuglée, cramponnée à ses convictions personnelles. Elle s’ouvre totalement au monde qui l’entoure. On découvre alors une Esther curieuse, qui croque à pleines dents cette nouvelle vie qui s’offre à elle. Tour à tour apprentie courtisane, boulanger, marin, messager, homme à tout faire, Esther ne cesse de nous surprendre tout au long du récit.

Ce que j’ai aimé à propos de ce roman, c’est le message qu’il fait passer à propos de la société patriarcale dans laquelle vit Esther. L’héroïne prouve qu’il est possible de tout faire, faisant voler en éclat cette idée qu’il existe un “sexe faible”. Elle s’est montrée courageuse, et ce bien plus de fois que les garçons et les hommes qu’elle a croisé. Le point qui m’a encore plus conquise : l’histoire vraie dont est inspirée le roman. Esther Brandeau a réellement existé au XVIIIe siècle et s’est travestie en homme pour accomplir son destin. Je trouve ça formidable que l’auteure ait choisi de retranscrire le destin de cette femme méconnue, et ça donne vraiment une dimension encore plus convaincante au personnage.

Le style d’écriture est fluide, le vocabulaire est riche, les personnages sont bien construits et développés et le cadre historique totalement maîtrisé. On sent que l’auteure a effectué un travail de recherche minutieux pour rester le plus fidèle possible à la réalité de cette époque et de l’histoire d’Esther. J’ai vraiment beaucoup aimé cette lecture.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s