Chroniques littéraires, Contemporain

Une mère – Alejandro Palomas

“Il n’est pas d’aubes violettes sans yeux pour les refléter, ni de longs chemins sans pieds pour les parcourir.”

***

FullSizeRender (14)
Titre
: Une mère
Auteur : Alejandro Palomas
Editeur : Le Cherche-midi
Date de publication : 2017

Note : 4/5

1

Barcelone, 31 décembre. Amalia et son fils Fernando s’affairent en attendant leurs invités. En ce dîner de la Saint-Sylvestre, Amalia, 65 ans, va enfin réunir ceux qu’elle aime. Ses deux filles, Silvia et Emma ; Olga, la compagne d’Emma, et l’oncle Eduardo, tous seront là cette année. Un septième couvert est dressé, celui des absents.
Chacun semble arriver avec beaucoup à dire, ou, au contraire, tout à cacher. Parviendront-ils à passer un dîner sans remous ?
Entre excitation, tendresse et frictions, rien ne se passera comme prévu.

2

Dans ce roman d’Alejandro Palomas, on ressent bien que c’est la mère qui est l’élément fédérateur de cette famille un peu hétéroclite. Elle est au centre de tout, et on la découvre à travers le regard de Fernando, le narrateur. Petit à petit, on apprend à connaître cette femme un peu déjantée, très naïve, marquée par son divorce et qui redécouvre la vie.

Ses enfants sont très différents, entre Silvia qui est extrêmement maniaque et dure, Emma qui est désespérée d’aimer et Fernando, qui est celui sur qui les autres peuvent toujours compter, tout le monde se tourne vers lui en cas de problème. A cela s’ajoute l’oncle complètement déjanté et l’agaçante Olga. A eux six, ils font des étincelles !

Le récit alterne entre le moment présent, c’est-à-dire le soir du 31 décembre, et des flashbacks qui permettent de comprendre l’histoire de chacun des membres de la famille. J’ai apprécié ces petits retour dans le temps parce qu’ils m’en ont appris beaucoup sur le caractère des personnages, et les événements qui les ont marqués et changés. Chacun a connu sa part de malheur, mais au final, ce qui est beau et ce qu’Alejandro Palomas nous montre, c’est que la famille est toujours là. Ils se serrent les coudes et restent soudés faces aux aléas de la vie. Le tout est raconté avec beaucoup de délicatesse et d’humour. Une très bonne lecture !

Je remercie encore les éditions Le Cherche-Midi pour cette belle découverte !

Publicités

2 thoughts on “Une mère – Alejandro Palomas”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s