Chroniques littéraires, Contemporain, Young Adult

Le grand saut – Florence Hinckel

Et alors ? J’en ai super marre qu’on doive se conduire en adulte quand ça arrange les adultes, et qu’on doive se conduire en enfant quand ça les dérange ! Elle est où, notre marge de manœuvre, dans tout ça, hein ? Où est-ce qu’on est, nous ?”

***

IMG_2127
Titre
: Le grand saut
Auteur : Florence Hinckel
Editeur : Nathan
Date de publication : 2017

Note : 4/5

1Iris, Marion, Rébecca, Paul, Sam et Alex se connaissent depuis la sixième, et forment depuis un groupe d’amis inséparables. Leur année de terminale s’annonce plutôt bien, c’est la dernière ligne droite avant l’entrée dans le monde adulte. Mais petit à petit, la pression se fait ressentir sur la petite bande. Des non-dits planent, des sentiments inavoués, des relations familiales difficiles… Tout contribue à mettre à rude épreuve l’amitié des six amis, jusqu’au point de non retour.

2


J’ai beaucoup aimé ce roman, où se mêlent six personnages uniques et attachants. Chacun d’entre eux a une histoire particulière. L’auteure a su éviter de tomber dans les clichés de l’adolescence, tout en dépeignant des personnages auxquels on peut facilement s’identifier.

Je les ai tous trouvés très bien construits et très justes dans leurs histoires et leur caractère Il y en a certains que l’on voit moins, comme Alex, Sam ou Marion, et d’autres qu’on suit d’assez près : Iris, Paul et Rébecca. Cela ne gêne en aucun cas, je pense que d’avoir le point de vue de tous les personnages aurait donné des longueurs au roman.

Florence Hinckel a très bien su saisir les relations qu’un groupe d’amis aussi hétérogène pouvait entretenir. Elle a décrit avec beaucoup de subtilité les tensions, les jalousies, mais aussi l’amour et la loyauté indéniable qui les unis. Ils sont très soudés, mais c’est aussi cela qui parfois crée des tensions. Tous ont un caractère très différent, mais ils se complètent.

Je me suis particulièrement attachée à Iris, que j’ai trouvée pleine d’entrain. Ses répliques et son attitude un peu bravache m’ont fait mourir de rire à certains moments. C’est le genre de personne qui se précipite tête baissée dans un projet, que ce soit pour aider ses amis ou pour elle.Décrite comme quelconque, elle souffre de ne pas être remarquée, de passée inaperçue face à la belle Rébecca. C’est cependant elle qui maintient la bande unie, elle est le ciment qui garde leur amitié intacte.

L’écriture est fluide et agréable, on passe d’un personnage à l’autre sans accroc. L’auteure a vraiment saisi les difficultés que rencontrent les adolescents lorsqu’ils arrivent en terminale, que ce soit pour la pression des cours ou les relations humaines. J’ai vraiment passé un très bon moment, et il me tarde de lire la suite.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s