Chroniques littéraires, Historique, Jeunesse, Young Adult

Le sel de nos larmes – Ruta Sepetys

« J’ai passé cinquante-cinq ans avec l’amour de ma vie. Je l’ai perdue en juillet dernier… Et puis… Au moment même où l’on croit que la guerre nous a pris tout ce qui nous était le plus cher au monde, reprit-il en désignant le petit garçon d’un geste de la main, on rencontre quelqu’un et on se rend compte qu’on a toujours plus à donner. »

***

img_1348
Titre
: Le sel de nos larmes
Auteur : Ruta Sepetys
Editeur : Gallimard Jeunesse
Date de publication : 2016

Note : 5/5

– Résumé –

Quatre adolescents et jeunes adultes que rien ne lie se retrouvent à avancer vers le même but, dans ce contexte de seconde guerre mondiale.
Joana, jeune femme lituanienne d’une vingtaine d’année, fuit avec un groupe disparate la menace Russe. Ancienne assistante d’un chirurgien de renom, elle met sa formation d’infirmière au service de toute personne qui en aurait besoin.
Emilia, polonaise en fuite de 15 ans, tente de laisser derrière elle l’horreur qu’elle a vu et subi, tente de survivre tout simplement.
Alfred, lui, est un jeune Allemand totalement subjugué par les idées d’Hitler, mentalement déséquilibré et employé sur le Wilhelm Gustloff en tant que marin.
Enfin, Florian, Allemand lui aussi, s’est investi d’une mission qui pourrait lui coûter la vie.
Chacun d’entre eux cache un secret, chacun d’entre eux sent peser sur ses épaules le poids de la honte, de la culpabilité, de la peur et du regret.
Rien n’aurait pu réunir ces quatre jeunes, si ce n’est la fatalité de la guerre, et leur embarquement sur le Wilhelm Gustloff, cet immense bateau surchargé de réfugiés qui coulera en faisant près de 9000 victimes.

– Mon avis –

J’ai été totalement subjuguée par ce roman. J’avais déjà été conquise par Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre, et cette fois encore Ruta Sepetys prouve son talent à aborder un angle différent sur la seconde guerre mondiale.
J’ai beaucoup aimé l’alternance des points de vue entre chacun des personnages. La longueur assez courte des chapitres m’a un peu déroutée au début, et finalement on s’y fait. Cela contribue au sentiment d’urgence et à l’atmosphère tendue.
Les personnages m’ont émue par leur personnalité unique, surtout Emilia et Joana, je les ai trouvées extrêmement courageuses et fortes.
Ce n’est pas une lecture paisible, c’est une lecture qui fait réfléchir. Ruta Sepetys atteint son but en voulant nous faire découvrir le naufrage maritime le plus meurtrier de l’histoire, bien plus que le Titanic ou le Lusitania. Ce roman est très bien documenté, et j’ai vraiment apprécié les précisions à la fin, sur comment l’auteure a élaboré cette histoire et comment elle a fait des recherches approfondies.
C’est un gros coup de coeur !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s