Chroniques littéraires, Romance, Young Adult

Entre chiens et loups – Malorie Blackman

“Mon désespoir était le sien, son désespoir était le mien. Comme si le seul rempart que nous avions trouvé contre le monde était notre amour.”

***

51oxo7k05el-_sx340_bo1204203200_
Titre
: Entre chiens et loups
Auteur : Malorie Blackman
Editeur : Milan
Date de publication : 2005

Note : 5/5

– Résumé –

Sephy et Callum sont deux adolescents, amis d’enfance, qui s’accrochent l’un à l’autre alors que tout tend à les séparer. Ils vivent dans une société divisée : d’un côté les Primas et leur peau couleur d’ébène, riches et puissants, dont Sephy fait partie ; de l’autre les Nihils à la peau blanche, pauvres et brimés par les premiers, comme Callum.
Les tensions entre les Nihils, qui tentent de faire avancer les choses et faire valoir leurs droits, et les Primas qui veulent maintenir leur domination, sont de plus en plus fortes. La Milice de Libération, à laquelle appartiennent le père et le frère de Callum n’arrange rien avec les actions violentes menées pour défendre les Nihils.
Dans ce climat plein de haine, Sephy et Callum tentent de préserver leur amitié et leur affection l’un pour l’autre, mais cela devient de plus en plus difficile de faire abstraction de leurs appartenances respectives. L’accumulation d’événements et de drames auront raison d’eux, et tout va crescendo jusqu’au point de non retour.

– Mon avis –

C’est ma troisième lecture d’Entre chiens et loups, et c’est la troisième fois que je prends ce coup de poing au coeur tant l’histoire est poignante et criante de vérité.
Cette société qui brime ceux qui sont différents n’est pas si éloignée de la nôtre. Malorie Blackman met beaucoup de choses en perspective et fait réfléchir à travers le thème abordé : le racisme, les discriminations.
J’ai aimé comme Sephy et Callum, tous les deux écartelés entre leurs origines et leurs volonté de faire avancer les choses chacun à leur manière, tentent de s’aimer malgré tout. Malorie Blackman a su décrire avec beaucoup de délicatesse et de justesse le déchirement émotionnel et psychologique de ses personnages. La haine et l’amour se côtoient sans aucune frontière, on passe de l’un à l’autre en un clin d’oeil.
Et cette fin… Je n’en dirai pas plus, mais ce roman était et reste toujours un énorme coup de coeur. Un incontournable.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s