Chroniques littéraires, Historique, Jeunesse, Young Adult

Un coupable presque parfait – Robin Stevens

« Le jour où j’ai appris que j’allais partir, je me suis assise dans notre salon […] et je me suis imaginée dans un pensionnat bras dessus bras dessous avec une fille aux cheveux dorés qui m’aiderait à devenir une parfaite petite miss anglaise, comme elle. Mais ce matin-là, debout au milieu du stade, dans le froid, j’ai pensé que les miss anglaises étaient en réalité horribles et folles. »

 *       *       *

liv-10808-un-coupable-presque-parfait
Titre
: Un coupable presque parfait
Auteur : Robin Stevens
Editeur : Flammarion
Année de publication : 2016

Note : 3/5

– Résumé –

Hazel Wong, la narratrice de l’histoire, est élève au pensionnat Deepdean en Angleterre. Sa meilleure amie Daisy Wells, coqueluche de l’école, a décidé d’ouvrir un club de détectives dont elles sont les seuls membres. Daisy en est la présidente, elle décide de tout ; Hazel la secrétaire, elle rédige des rapports sur toutes leurs enquêtes.
Quand Hazel tombe sur le cadavre de Miss Bell, leur professeur de sciences, tout bascule. Et quand le corps de l’enseignante disparaît mystérieusement le temps qu’Hazel aille chercher de l’aide, l’innocent club des détective se lance dans véritable investigation.
Allant d’indices en indices, les deux jeunes filles vont peu à peu découvrir que la mort de Miss Bell cache en réalité un terrible secret.

– Mon avis – 

J’avais été séduite par la couverture et la thématique, une enquête dans un pensionnat anglais durant les années 30, mais quelle déception !
Daisy est insupportable, méprisante, pleine de suffisance et d’arrogance. Hazel reste sympathique, malgré son caractère effacé. Elle a conscience de la mégalomanie de Daisy mais elle continue de la suivre bêtement dans ses idées abracadabrantes plutôt que de s’affirmer.
L’histoire en elle-même aurait pu être intéressante mais elle s’étire en longueur. Le fait de suivre chaque étape, aussi minime soit elle, de l’enquête est fastidieux. Et le dénouement final n’est pas extraordinaire… Bref, je suis très déçue par ce roman.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s